Découvertes

Il était une fois la soie – suite

Légendes et princesses

Dans l’histoire de la soie, la légende la plus fameuse est certainement celle de la princesse Xi Ling Shi, épouse de l’empereur Huang-DI au XXVIIème siècle avant J.-C.. A cette époque et encore aujourd’hui, dans la mythologie chinoise, la jeune fille est présentée comme la déesse de la soie.

Comment la princesse Xi Ling Shi joua un rôle déterminant dans l’histoire de la soie?

 

Histoires de princesses

Dans les écrits de Confucius, et dans la tradition chinoise, on raconte qu’un cocon de ver à soie serait tombé d’un mûrier dans la tasse de thé de la princesse Xi quand elle avait quatorze ans et que, en voulant l’extraire, elle aurait commencé à dérouler le fil du cocon et aurait eu l’idée de le tisser. Elle convainquit alors son époux de lui offrir un verger de mûriers pour élever des vers à soie

La fin du secret de la soie, si bien gardé, serait dû à une autre princesse chinoise qui, en 420 avant J.- C. devait se marier à un souverain local de la région de l’oasis du Khotan situé sur le tronçon méridional de la future route de la soie. A cette époque, les mariages jouaient un rôle diplomatique et garantissaient la paix avec les peuples nomades qui menaçaient l’empire du milieu.

La princesse, ne pouvant se résoudre à abandonner ses habits de soie, décida de faire fi de la loi et de transgresser les édits impériaux qui punissaient de mort quiconque dévoilerait le secret de la soie aux autres peuples. Alors, elle cacha, le jour de son départ, des œufs de bombyx et des graines de mûriers dans sa coiffure, et  les gardes-frontières, du fait de son statut de princesse, n’osèrent pas la fouiller.

Les œufs finirent par éclore, et les graines par germer. La princesse enseigna l’art de l’élevage et de la fabrication du fil et des étoffes qui donneront plus tard vie aux magnifiques foulards et étoles Etyo

La fin de l’ exclusivité de la Chine

C’est ainsi que, selon cette légende, la Chine perdit son exclusivité sur la soie.

Mais le développement du commerce de la soie aurait vu son avènement encore plus tard, un siècle avant J.-C. plus précisément.

A l’époque, un jeune et courageux Chinois prénommé Zhang Qian fut investi d’une mission secrète de la plus haute importance, une mission qui l’emmènera aux confins des mystérieuses régions lointaines de l’ouest et lui fera faire un des voyages les plus importants de l’histoire: ce sera la naissance de la route de la soie, légendaire route commerciale qui permettra à ce merveilleux tissu d’être acheminé vers le Moyen-Orient et l’Occident, par voies maritimes et terrestres…

Rendez-vous prochainement pour la suite de l’histoire…

Partagez vos impressions